Séminaire de clôture du projet ALEGORIA

structurAtion et vaLorisation du patrimoinE géoGraphique icOnogRaphIque démAtérialisé

Jeudi 16 décembre 2021

Séminaire organisé par le consortium ALEGORIA : IGN-UGE/LaSTIG, Archives nationales,
Centrale Lyon/LIRIS, Univ. Paris-Nanterre/LAVUE, Musée Nicéphore Niépce

Participation gratuite sur inscription

 

Ce séminaire public et en distanciel a pour objectif de restituer les principales réalisations menées dans le projet ANR ALEGORIA entre 2018 et 2021. Il consiste en plusieurs présentations orales relatant les principales contributions du projet, d'un point de vue méthodologique comme applicatif, plusieurs présentations d'intervenants extérieurs venant compléter celles du projet, et d'une table ronde où nous échangerons sur les retombées du projet, les besoins, les bonnes pratiques, les enjeux et le futur autour de la gestion des collections iconographiques et géographiques dématérialisées anciennes.

Veuillez noter que l'inscription est gratuite mais obligatoire. Le lien Zoom de visio-conférence vous sera envoyé dans un second temps.

Programme (prévisionnel)

   Matinée (09h30 - 12h30)

  • Introduction
    • Le projet ALEGORIA (par Valérie Gouet-Brunet, IGN-UGE/LaSTIG, coordinatrice d'ALEGORIA)
    • Intervention de Nicolas Paparoditis, Directeur de la recherche et de l'enseignement, Directeur de l'ENSG (IGN)
    • Intervention de Bruno Ricard, Directeur des Archives nationales
  • La France vue du ciel : les photographies d’origine institutionnelle et commerciale manipulées pour ALEGORIA (par Boris Labidurie et Marie-Eve Bouillon, Archives nationales et par Nathalie Abadie, IGN)
  • Harmoniser les métadonnées des collections photographiques : un véritable challenge (par Florence Clavaud, Archives nationales et par Nathalie Abadie, LaSTIG)
  • Rechercher dans les collections : le moteur de recherche multimodal ALEGORIA (par Valérie Gouet-Brunet et Florent Geniet, LaSTIG) (travaux partiellement financés par la DGA, n°2017-60-0048).

    Pause (15 min)

  • Bilan des actions archivistiques et plus-value d’ALEGORIA pour les archivistes et les chercheurs (par Boris Labidurie et Marie-Eve Bouillon, Archives nationales)
  • Un point de vue extérieur : Présentation d'une plateforme collaborative de manipulation de collections spatialisées (par Matthieu Gioux, Bibliothèque nationale de France)


   Après-midi (14h - 17h)

  • Restituer les collections dans leur contexte spatial : navigation immersive dans des photographies historiques (par Mathieu Brédif, LaSTIG)
  • Approche géo-sociologique de iTowns, l'outil de visualisation 3D de données spatiales de l'IGN (par Sylvaine Conord, LAVUE)
  • Valoriser hors les murs les collections d'un musée : le cas du Musée Nicéphore Niépce (par Sylvain Besson, directeur des collections du Musée Niépce)

   Pause (15 min)

  • Un point de vue extérieur : Restitution interactive et immersive de données multidimensionnelles (par John Samuel, LIRIS)
  • Table ronde : Avons-nous fait le tour des outils de gestion des collections iconographiques et géographiques dématérialisée anciennes ? (animation Anna Cristofol, IGN)
  • Conclusions

Résumé du projet

Le projet ALEGORIA vise à faciliter la valorisation de fonds institutionnels iconographiques décrivant le territoire français à différentes époques allant de l’entre-deux-guerres à nos jours. Ces fonds, de tailles variables entre milliers et centaines de milliers d’éléments, sont constitués de photographies aériennes obliques ou verticales, ou encore terrestres. Contrairement à l'exploitation bien ancrée qui est faite de l'imagerie satellitaire où les usages professionnels sont nombreux (scientifiques, civils et militaires), la valorisation de ces fonds reste confidentielle. Ils sont disséminés au sein de différentes institutions, numérisés partiellement, en général pas ou peu documentés et faiblement géoréférencés. Ils représentent pourtant un patrimoine riche, peu connu du grand public et exploité de manière contrainte par ses principaux utilisateurs (chercheurs, institutions et collectivités locales), en consultation directe à la photothèque ou par le biais de photothèques classiques en ligne. La mise en valeur d’un tel patrimoine bénéficierait d'outils permettant d’automatiser leur traitement, leur indexation et interconnexion, à l’intérieur d’un fonds mais aussi entre fonds. Leur mise en oeuvre au sein d’applications implique en outre de faciliter leur appréhension par des utilisateurs non spécialistes, ce qui suppose de fournir des outils conviviaux pour l’exploration visuelle de ces fonds. Pour plusieurs cas d'usage en SHS (sociologie visuelle urbaine et tourisme), ALEGORIA propose de répondre à ces deux constats en établissant d'une part une preuve de concept de la faisabilité et de la plus-value de décrire, structurer, indexer, et localiser ces collections intra et inter-fonds selon différentes modalités, et d'autre part un prototype innovant de restitution immersive et interactive 3D de ces fonds (reposant sur itowns, le géoportail 3D de l’IGN) en termes de contenus, métadonnées et interconnexions établies. Le consortium est composé de plusieurs partenaires académiques en STIC et en SHS, ainsi que des fournisseurs de contenus : LaSTIG (IGN-UGE, coordinateur), LIRIS (Ecole Centrale Lyon), Archives nationales, LAVUE (Univ. Paris-Nanterre), Musée Nicéphore Niépce.